Comment réduire la température élevée?

Photo of author
Written By Admin

Lorem ipsum dolor sit amet consectetur pulvinar ligula augue quis venenatis. 

Comment faire baisser une température élevéeQu’il s’agisse d’un virus saisonnier ou d’une réaction du système immunitaire à une infection plus grave, la fièvre est l’une des maladies les plus courantes dont souffrent les gens. Et c’est pourquoi beaucoup croient à tort qu’ils savent tout sur la façon de faire baisser la chaleur. Des remèdes naturels à la tachypirine, parlons des choses à faire et à ne pas faire lorsque la fièvre ne s’apaise pas. Et, bien sûr, réduire la température ou transmettre la fièvre aux enfants.

Oui, mais es-tu vraiment sûr de savoir comment faire baisser la fièvre rapidement ? Pour vous aider, nous avons compilé toutes les méthodes les plus éprouvées pour vous, de la meilleure façon de donner un antipyrétique aux enfants et aux adultes, de vous frotter avec une serviette froide, aux conseils pour faire baisser la fièvre quand votre température corporelle est vraiment élevée. Tout ce que vous avez à faire est de vous asseoir et de lire!

La fièvre est un symptôme, pas une maladie : nous comprenons les causes de la fièvre

ChaufferAvant de comprendre comment faire baisser la température, il convient d’ouvrir une petite mise en garde qu’il ne s’agit pas d’une maladie, mais d’un symptôme d’une autre pathologie. Plus précisément, la fièvre est la réponse de l’organisme à une attaque par un agent pathogène. La raison pour laquelle la température augmente est en fait parce que la plupart des agents pathogènes sont supprimés lorsque la température corporelle dépasse 40 degrés. Par conséquent, il est recommandé de prêter attention aux autres symptômes.

La fièvre peut également être le symptôme d’une maladie très grave, telle qu’une méningite ou une pneumonie. Faites attention aux étourdissements, aux difficultés respiratoires, à la raideur musculaire, à la sensibilité accrue à la lumière, à la toux ou à d’autres symptômes accompagnés d’une forte fièvre. Dans ces cas, en plus d’essayer de réduire la température immédiatement, il est recommandé de consulter un médecin pour s’assurer qu’il ne s’agit pas d’une affection plus grave qui, si elle n’est pas prise à temps, peut avoir des conséquences très dangereuses.

Conséquences possibles de la fièvre

Même si une fièvre n’est pas associée à une maladie plus grave, il est absolument déconseillé de la mettre en service. En fait, même s’il ne s’agit que d’un symptôme, la fièvre elle-même peut provoquer des réactions dans l’organisme, qu’il faut essayer d’éviter en recourant à des remèdes naturels pour la réduire ou contrer l’apparition de conséquences plus graves. Parmi eux, par exemple :

Lire aussi :   Que dois-je faire si de l'eau fuit de la semelle ? Causes et solutions les plus courantes

1. La déshydratation : un problème, surtout pour les personnes âgées

La déshydratation est une conséquence (aussi) de la fièvre, qui touche surtout – mais pas seulement l’attention ! – les personnes âgées qui ont moins soif et sont plus sujettes à ce type de phénomènes. La déshydratation dépend du fait que lorsque vous avez de la fièvre, vous avez tendance à beaucoup transpirer, et pour cette raison, il faut la contrecarrer, car lorsqu’elle dépend de la transpiration, cela implique une concentration excessive de sodium dans le corps. Les effets possibles comprennent l’asthénie, l’agitation, les palpitations et les étourdissements.

2. Convulsions chez les jeunes enfants.

bébé fièvre

La survenue de convulsions accompagnées de fièvre est assez fréquente chez les enfants de moins de six ans. Les convulsions apparaissent généralement lorsque la température dépasse 40 degrés, mais si le système nerveux du bébé est particulièrement excitable, cela peut également se produire à des températures plus basses. Les convulsions infantiles ne sont pas dangereuses en elles-mêmes, mais si elles durent plus de 15 minutes, elles peuvent entraîner des difficultés respiratoires, et c’est pourquoi il est conseillé de les prévenir par des méthodes pour faire baisser la fièvre.

Dans tous les autres cas, il n’est pas toujours nécessaire de réduire la température, mais au contraire, cela peut souvent être contre-productif, car cela ralentit la cicatrisation. À moins que la température ne soit élevée ou que la personne ne souffre d’autres pathologies, il est alors conseillé de se faire traiter avec des remèdes naturels et des préparations telles que la tachypirine, et seulement si la température ne baisse pas, consultez un médecin. .

Remèdes naturels pour faire baisser la fièvre

bien hydratéQue la température soit élevée ou non, il existe des remèdes qui procurent un soulagement immédiat. La première d’entre elles est d’aller se coucher pour se reposer et rester bien hydraté, car, comme nous l’avons dit, la transpiration peut provoquer des phénomènes de déshydratation qui aggravent une affection déjà existante. En plus de boire beaucoup de liquides, il est conseillé de prendre des liquides par le biais des aliments, en préférant des repas légers mais nutritifs, comme le bouillon de poulet. Les jus d’orange sont également excellents, tandis que l’alcool et le café, qui provoquent la déshydratation, doivent être évités.

Lire aussi :   Combien consomme une sécheuse ? + Conseils pour économiser (septembre 2019)

Un autre remède naturel pour abaisser la température corporelle est l’intervention de l’extérieur. Il faut d’abord bien se couvrir, mais pas trop, et porter des vêtements respirants pour que le corps ne reste pas mouillé. Essuyez-les ensuite avec une serviette imbibée d’eau fraîche, ou appliquez sur les pieds des compresses de rondelles de pommes de terre fraîches, qui, curieusement, ont un certain pouvoir thermorégulateur. Très populaires également, les chaussettes mouillées, véritable remède de grand-mère.

bien couvrir

Cependant, si la fièvre ne diminue pas et que vous ne pouvez pas prendre de médicaments – cela arrive par exemple chez les femmes enceintes – vous pouvez prendre quelques gouttes de plantes médicinales ayant des effets antipyrétiques. Ceux-ci comprennent la belladone, le sureau, le tilleul, le saule, le quinquina, la spirée ulmarienne et l’uncaria farineuse. Ce sont des herbes qui peuvent être trouvées dans les pharmacies ou les herboristes sous forme de gouttes et d’infusions et qui sont également utiles pour lutter contre la déshydratation.

Médicaments pour soulager la fièvre

Les médicaments pour une fièvre passagère, comme vous le savez, sont différents. Le plus connu, du fait qu’il peut être administré en toute sécurité même aux jeunes enfants, est certainement le paracétamol ou la tachypirine. Il a non seulement une fonction antipyrétique mais aussi une fonction analgésique, aidant à réduire toute inflammation et à rétablir une bonne santé, par exemple, si vous ressentez les classiques «os brisés».

Vient ensuite un autre remède extrêmement célèbre, à savoir l’acide acétylsalicylique. Mieux connu sous le nom d’aspirine, c’est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) utile à la fois pour contrôler les fièvres et réduire les symptômes de la grippe. Ainsi, l’aspirine, en plus d’abaisser la température corporelle, agit sur les symptômes classiques de la fièvre, comme les maux de tête et les douleurs osseuses.

Enfin, un autre médicament anti-inflammatoire non stéroïdien utile pour contrôler la fièvre est l’ibuprofène. Utilisé pour une grande variété de conditions douloureuses, des maux de tête aux crampes menstruelles, l’ibuprofène a non seulement un effet anti-inflammatoire et analgésique, mais aussi un effet antipyrétique. Ainsi, en plus de faire baisser la température, il traite également les symptômes classiques dont nous avons déjà parlé. Aussi, comme le paracétamol, il peut être donné aux enfants.

Concernant la prescription de médicaments pour les enfants et les nourrissons, il convient toutefois de noter qu’en plus de la notice, il est nécessaire de consulter un pédiatre. La posologie varie en effet en fonction de l’âge et du poids de l’enfant, il est donc essentiel pour la sécurité du patient que le médicament administré soit exactement tel que prescrit afin d’éviter d’éventuelles contre-indications.

Lire aussi :   Comment formater une carte SD ? Avec Windows, Mac et Android

Des médicaments aux tranches de pommes de terre, il existe de nombreuses façons de combattre la fièvre.

pathologieNous l’avons déjà dit : tout le monde pense savoir comment vaincre la fièvre, mais peu de gens savent vraiment comment se comporter. Par exemple, la plupart des gens ne font pas attention aux autres symptômes. Beaucoup continuent de travailler à domicile ou, pire encore, vont au bureau et continuent souvent à boire de la caféine et de l’alcool comme si de rien n’était. Cependant, la vérité est que pour lutter contre la fièvre, il faut agir sur plusieurs fronts. Tout d’abord, comme nous l’avons dit, vous devez vous assurer qu’il ne s’agit pas d’une pathologie plus grave.

De plus, prenez bien soin de votre corps, en utilisant tous les moyens possibles pour que la fièvre n’entraîne pas d’autres conséquences. Passez le plus de temps possible en paix. Portez des vêtements chauds qui ne provoquent pas de transpiration excessive, privilégiez des tissus respirants comme le coton et la laine. Utilisez les méthodes de grand-mère comme les bains à l’éponge, les enveloppements de pommes de terre et les chaussettes mouillées pour faire baisser la température de votre corps. Des remèdes simples, mais apportant un soulagement immédiat.

La nutrition est très importante quand il s’agit de fièvre. Non seulement en raison de la nécessité de faire particulièrement attention à l’hydratation, car la transpiration augmente avec l’augmentation de la température, mais aussi parce que certains aliments peuvent surcharger l’organisme. Par conséquent, il est conseillé de privilégier les bouillons – de légumes ou de viande, en privilégiant le poulet – les jus riches en vitamines et les tisanes. Au lieu de cela, évitez les aliments trop gras pour fatiguer votre corps avec une digestion laborieuse, et supprimez l’alcool et le café, qui sont normalement sujets à la déshydratation.

Enfin, qu’il s’agisse de remèdes naturels ou de médicaments, faites particulièrement attention au dosage. Pour les adultes, il suffit de lire la notice si vous ne souffrez pas d’autres maladies, et pour les enfants il est fortement recommandé de consulter un médecin. En effet, selon l’âge et le poids des enfants, il n’est pas aisé de déterminer le dosage exact, avec le risque de surdoser ou, au contraire, de ne pas suffire à faire baisser la température. De plus, surtout pour les jeunes enfants, il est toujours recommandé de prendre les médicaments sous surveillance médicale stricte afin qu’il n’y ait pas de contre-indications.

Source link