Histoires de fantômes et d’esprits du Japon. Exposée à Milan

Photo of author
Written By Richard

Richard est toujours à la recherche de nouvelles occasions d'apprendre et de se développer. Il a travaillé dans de nombreux secteurs différents au cours de sa carrière, notamment la finance, le marketing et la fabrication. Il aime écrire sur ses expériences et espère aider les autres à apprendre de ses erreurs.

Fantômes et esprits du Japon

Le Japon a enfin rouvert ses frontières nationales et, en attendant de planifier votre prochain voyage au Japon, et en prévision de l’Halloween à venir, je vous recommande une visite à l’exposition « Fantômes et Esprits de

Japon – ne traversez pas le pont rouge » au Spazio Tenoha de Milan (concept store dédié au Japon), jusqu’au 15 janvier 2023.

Fantômes et esprits du Japon

L’exposition de Milan

Une exposition immersive aux ambiances magiques et agitées pour découvrir le oeuvres de Benjamin Lacombeinspiré des illustrations des célèbres livres Histoires de fantômes du Japon Et Esprits et créatures du Japonpublié en Italie par L’ippocampo Edizioni.

Après le succès de l’exposition Botteghe di Tokyo qui a attiré plus de 130 000 visiteurs en cinq mois, c’est au tour de la face plus sombre et mystérieuse du Soleil Levant.

Un voyage plein de folklore japonais inspiré des légendes de la tradition transcrites par Lafcadio Hearn et racontées visuellement par Benjamin Lacombe, dont les illustrations transporteront les clients au-delà du pont rouge qui unit le monde des mortels à celui de l’au-delà.

Fantômes et esprits du Japon

Le trait indéniable de l’artiste donne vie aux célèbres yokai, créatures surnaturelles qui peuvent revêtir les traits et les caractères les plus divers, du kappa à la femme sans visage, en passant par les kitsune et les kodama. Expression de l’animisme japonais, en Occident ils sont identifiés comme des « monstres » ou des « fantômes », mais en réalité ils échappent à toute définition.

Ceux qui visitent l’exposition et traversent le « pont rouge » peuvent s’immerger dans un voyage multisensoriel dans lequel ils pourront voir les esprits et les créatures du Japon prendre vie.

Lire aussi :   Comment nettoyer les moustiquaires: le guide ultime

Fantômes et esprits du Japon

Les visiteurs sont invités à dépasser le pont rouge qui relie le monde des mortels à l’au-delà pour entamer un voyage dans le monde des esprits.

Il retire sa tegata (le laissez-passer pour entrer dans le monde des morts), fait un vœu et attache une corde à proximité.

Vous êtes maintenant prêt à traverser le pont rouge et à entrer dans le royaume de l’inconnu !

Et c’est précisément là que, dans des salles immersives et thématiques, les esprits et les fantômes du Japon se rencontreront un à la fois, vivant l’expérience comme si elle était réelle !

Fantômes et esprits du Japon

Légendes japonaises

Dès que vous franchissez l’entrée de des rumeurs répandues suggèrent à l’invité de ne pas traverser le pont rouge, le pont qui représente le passage entre les dimensions humaines et surnaturelles, où le bien et le mal s’entremêlent et se confondent.

Fantômes et esprits du JaponFantômes et esprits du Japon

Mais nous sommes courageux et n’hésitons pas à le franchir. Et nous entrons dans une dimension presque immédiatement surnaturel. Le premier esprit que nous rencontrons est « Yuk Onna » ou la femme des neiges, avec son histoire d’amour romantique et malheureuse. Suit alors guerrier qui se suicide en faisant du harakiri pour faire refleurir son cerisier : un katana dans un jardin rappelle le geste et le garçon qui dessinait des chats dans un temple abandonné, qui s’animait la nuit en semant du sang.

Fantômes et esprits du Japon

Dans d’autres cas, l’amour surmonte la mort, comme l’histoire de Ito Norisuke et sa fiancée fantôme languissante, situé dans un lagon rempli de fleurs de lotus. Alors qu’il oscille entre l’horrible et le drôle le monstre aquatique Kappa Yokai, qui finit par faire la paix avec les villageois. Ensuite, il y a la réplique de pêcheur Urashima Taro, qui porte toujours avec lui une boîte mystérieuse et pour qui le temps semble s’être arrêté .., j’ai pour objectif de laisser passer 400 ans sans qu’il s’en aperçoive. Les têtes coupées et les animaux enchantés ne manquent pas, le tout dans des scénarios vraiment bien faits qui rappellent la dimension onirique.

Lire aussi :   Comment faire de l'eau déminéralisée à la maison

Laquelle de ces histoires connaissiez-vous déjà ?

Fantômes et esprits du Japon

L’exposition est inspirée de deux livres : Ghost Stories of Japan et Spirits and Creatures of Japan et est ouverte tous les jours jusqu’au 15 janvier. Le billet d’entrée coûte 16,00 €.